Archives

Vidéo : Smog, Jia Zhangke et Greenpeace regardent les cheminées

Publié le

Fort de sens, avec des images qui parlent d’elles-mêmes, Jia Zhangke se pose une nouvelle fois en témoin de l’évolution de son pays et lève le voile sur les tabous d’une société qui marche à mille à l’heure. Alors qu’il préparait son dernier film Mountains May Depart, le réalisateur avait tourné un court-métrage, Smog, pour Greenpeace sur la pollution de l’air en Chine. L’un des nombreux sujets de son dernier film d’ailleurs, Jia Zhangke révèle au Grand jour le fonctionnement d’une société qui ne maîtrise plus son évolution, ni son rapport aux énergies et le manque d’alternatives durables et écologiques.

Archives

Critique : Mountains May Depart, une femme au sein de la mondialisation

Publié le

Festival de Cannes 2015 Le réalisateur chinois Jia Zhangke n’était pas seulement à Cannes cette année pour recevoir le Carrosse d’or à la cérémonie d’ouverture de la Quinzaine des réalisateurs, il était également là pour son dernier film, Mountains May Depart en compétition officielle, une sorte de fresque poétique contemporaine propre au cinéma asiatique. Mountains May Depart nous plonge ainsi dans la Chine minière profonde au coeur d’une société en pleine mutation où le prolétariat  communiste côtoie les classes aisées, spectres du capitalisme alentours, pour qui l’Australie ou les États-Unis résonnent comme l’Eldorado et la promesse d’une vie meilleure. C’est avant tout une lutte des classes sous des allures de contes aux reflets contemporains que traitent ici le cinéaste. Tao doit choisir entre deux hommes, deux amis d’enfance, et son choix […]

Archives

Interview : Jia Zhangke récompensé par ses pairs à Cannes

Publié le

Le réalisateur chinois Jia Zhangke a reçu jeudi 14 mai le Carrosse d’Or pour l’ensemble de son œuvre, lors de la soirée d’Ouverture de la Quinzaine des Réalisateurs. Ce prix, décerné depuis 2002 par les réalisateurs de la SRF (Société des Réalisateurs de Films) a pour but de récompenser le travail d’un de leur pair et de mettre en avant son intégrité artistique. Jia Zhangke a été consacré à l’échelle internationale en 2006 en remportant le Lion d’Or à Venise pour son film Still life. En 2013 il a également reçu le prix du scénario à Cannes pour son film A Touch of Sin. Il dépeint dans ses films la Chine contemporaine, ses profondes mutations,  entre obsession du passé et regard porté vers l’avenir. Souvent censuré dans son propre pays, […]