Archives

Placard : Fear and Desire, l’origine d’un mythe

Publié le

J’ai toujours eu une passion pour les premiers films de grands réalisateurs. Je suis convaincu qu’ils donnent plus d’informations sur la personnalité de ces cinéastes que le reste de leur filmographie. Pourquoi cela ? Simplement parce qu’un jeune réalisateur, veut tout dire dès les début. On voit alors se décliner l’étendu d’un univers, d’un système de pensée, d’une manière de filmer, de raconter. Regardez Stereo de David Cronenberg et vous comprendrez, regardez également le peu de minutes restantes de My Best Friend’s Birthday  de Quentin Tarantino, où les dialogues vous rappelleront sans doute les meilleures lignes de ses autres œuvres. On peut parler évidemment de Francis Ford Coppola et de son Dementia 13, et même aller jusqu’au Citizen Kane d’Orlon Welles. Ma seule exception dans ce genre reste La Nuit […]