Archives

Critique : Xenia, la limite du mélange des genres

Publié le

La difficulté dans laquelle sont plongés les grecs depuis plusieurs années a au moins le mérite de détenir une vertu créatrice, Yorgos Lanthimos l’a récemment prouvé avec ses deux sublimes longs-métrages que sont Canine et Alps. Faut-il s’évader d’une réalité bien cruelle ou faut-il la défier en lui ôtant toute capacité nécessaire ? Quand un lapin en peluche géant demande à Dany (interprété par Kostas Nikouli) si ce dernier pense vraiment qu’il puisse être réel, le jeune héros lui répond « non, mais ça n’a pas d’importance ». C’est avec cette distance et une importante humilité que Panos H.Koutras aborde son quatrième long métrage, angles d’attaque salués par la critique il y a déjà quatorze ans pour L’attaque de la Moussaka Géante. Bonne idée que de ne pas aborder avec prétention le panel […]