Archives

Critique : Le Challat de Tunis, entre mythe et réalité

Publié le

Le Challat de Tunis est le premier long métrage de la cinéaste Kaouther Ben Hania. C’est un « documenteur » (documentaire fictionnel) dans lequel la réalisatrice se met en scène à la recherche du Challat de Tunis, un homme qui balafrait les femmes en 2003, en passant près d’elles à moto. Le film a été sélectionné dans de nombreux festivals, dont la section ACID du Festival de Cannes 2014, et le Festival International de Films de Femmes de Créteil. Avec ce film, Kaouther Ben Hania dénonce la condition des femmes dans un pays où la religion a encore le dernier mot. Des scènes et des propos choquent le spectateur, le mettent mal à l’aise, tant le respect des femmes est inexistant. Le Challat, figure mythologique et fantasmagorique de Tunis, symbole de valeurs […]

Archives

Interview : Bye Bye Blondie, on a rencontré Béatrice Dalle et Virginie Despentes

Publié le

Le Festival International de Films de Femmes de Créteil a rendu hommage à l’actrice Béatrice Dalle à travers un choix personnel de films qui ont marqué sa carrière et sa vie. Parmi cette sélection, on retrouvait H Story de Nobuhiro Suwa, Night on Earth de Jim Jarmusch ou encore Trouble Every Day de Claire Denis et Bye Bye Blondie de Virginie Despentes. A cette occasion l’actrice était présente, accompagnée de l’auteure et réalisatrice Virginie Despentes actuellement à l’écriture du deuxième tome de Vernon Subutex. Les deux femmes semblent pour le moins très intimes dans la vie, une rencontre qui a sans doute permis à Béatrice de trouver en Virginie une sorte d’âme-soeur ou un « cavalier des temps modernes ».

Archives

Interview : Plage(s), là où les femmes ont aussi des érections matinales

Publié le

Dans les sélections de courts-métrages du Festival de Films de Femmes de Créteil, on a découvert Plage(s) de Lucie Szechter. Déjà sélectionné dans de nombreux festivals comme Chéries-chéris, Plage(s) est sa première fiction. Ce film fait l’effet d’une bulle de savon, léger et captivant, il éclate au moment où l’on pense pouvoir s’en saisir. Dans le trouble d’une matinée d’été, alors que le soleil illumine doucement les corps, une femme se découvre et s’étonne de son attirance pour une autre femme. Comme dans Une Robe d’été de François Ozon, les conventions sont oubliées en vacances, loin de la société, on se plait à se laisser aller, à se jouer de nos peurs, de nos préjugés. Entre fantasme et réalité, ce qui se passe sur cette plage n’existe pas hors de […]

Archives

Critique : Les Chèvres de ma mère, chronique d’une liberté fragile

Publié le

Vu au Festival International de Films de Femmes de Créteil Sophie Audier filme sa mère Maguy au tournant de son existence. Celle qui, à la fin des années 60 a fait le choix d’une vie en pleine nature au cœur du Verdon avec quelques chèvres, s’apprête à prendre sa retraite. Elle décide de transmettre son troupeau à Anne-Sophie, jeune agricultrice qui souhaite s’installer. Nous suivons sur à peu près trois ans le quotidien de ces deux femmes, toutes deux à un moment charnière de leur vie. Sophie Audier a grandi jusqu’à l’âge de 16 ans sur le plateau de Saint-Maymes dans les gorges du Verdon, avec sa mère et ses chèvres. Son regard à travers la caméra, forcément, n’est pas neutre. Et tant mieux. C’est cette ambivalence entre une manière […]

Archives

Vidéo : Ici Rien, la mémoire d’Exarchia

Publié le

VOIR LE FILM Vu au Festival International de Films de Femmes de Créteil Daphné Hérétakis, réalisatrice parisienne âgée de 28 ans a suivi des études de réalisation documentaire à l’Université de Paris 8. Depuis, elle vit entre Paris et Athènes et réalise des courts métrages documentaires-expérimentaux. En 2011, elle présente Ici Rien, un documentaire de 28 minutes, sélectionné au Festival International de Films de Femmes de Créteil, dans la section Turbulences. Il relate l’évolution des événements politiques, entre 2008 et 2011, à Exarchia, quartier d’Athènes. À la fois lieu culturel (libraires, imprimeurs, cybercafés et disquaires) et social (nombreux squats et espaces sociaux libres comme le Nosotros) ; QG politique de divers partis de la résistance (anarchistes, gauchistes et écologistes), et zone de non droit, où sévis la violence et le marché […]