Archives

Critique : La Tête haute, l’histoire d’une forte tête

Publié le

La Tête haute d’Emmanuelle Bercot – Film d’ouverture du 68e Festival de Cannes Choisi pour être le film d’ouverture du 68e Festival de Cannes, La Tête haute (2015) d’Emmanuelle Bercot avec Rod Paradot et Catherine Deneuve est un film à la fois, déchirant et pertinent. Dés l’âge de 6 ans, la mère de Malony a décrété que son enfant était un boulet, ce fut la première personne à l’abandonner, la première d’une longue série. C’est également à cet âge qu’il fait la connaissance d’une juge (Catherine Deneuve) et de tout le système de protection de l’enfance qu’il va côtoyer dans les dix prochaines années. Ce qui frappe dès la première visite chez le juge, c’est l’incompréhension, en effet, on voit la scène à travers le point de vue du jeune garçon, sans […]

Archives

Placard : Les Ensorcelés, chronique d’un Hollywood sans pitié

Publié le

Considéré par beaucoup comme le plus abouti des films de Vincente Minnelli (récompensé par six Oscars), Les Ensorcelés, c’est avant tout une satire d’Hollywood. Entre amitié, égoïsme, trahison, déchéance et illusion, le réalisateur brosse un portrait tendre et caustique de l’usine à rêve. Dans l’Amérique du début des années 50, Jonathan Shields (Kirk Douglas), producteur déchu et maudit, tente de reprendre contact avec trois de ses anciennes relations : une star, un réalisateur reconnu et un écrivain récemment couronné d’un Pulitzer. C’est à travers ces trois regards que Minnelli nous raconte l’histoire de Shields, de ses prémisses à sa décadence en passant par sa carrière fructueuse. Trois flashbacks, tous construits de la même manière, dépeignent la vie de celui qui les a détruit tout en leur apportant la gloire. Premier […]

Archives

Critique : Les Opportunistes, trois versions d’une même histoire

Publié le

Le long-métrage Les Opportunistes, du réalisateur italien Paolo Virsì, est l’adaptation d’un roman de l’Américain Stephen Amidon intitulé « Human Capital » (le capital humain). Deux familles italiennes, dont l’avenir se retrouve lié à cause à leurs enfants, sont alternativement au cœur du récit. Le spectateur suit le quotidien d’une famille riche et de l’autre, plus modeste, qui vont voir leurs acquis remis en cause par la crise financière. La mise en scène est originale. Composé de quatre chapitres, le film traite plusieurs fois un même passage de trois perspectives différentes. Le film débute par un accident de la route. Un flash-back ramène le spectateur quelques mois plus tôt où le récit commence. On adopte alors le point de vue de Dino Ossola (Fabrizio Bentivoglio) qui fait la connaissance des Bernaschi, les riches parents de […]

Archives

Critique : Au Nom du fils, la comédie-dramatique gênante de Vincent Lannoo

Publié le

Sur fond de comédie, Vincent Lannoo touche à un sujet des plus sensibles aujourd’hui : la religion et particulièrement le catholicisme, dans un film qui aura suscité bien des polémiques. Au Nom du fils, le dernier film du cinéaste belge a pourtant reçu un très bon accueil durant sa tournée festivalière mais voilà, il n’en est pas de même, du moins en France, quant à sa distribution en salle. Le contexte posé, on peut donc parler du film en lui-même et de ce qui suscite tant de réticence du côté des pieux. À la manière d’Ulrich Seidl ou de Thomas Vinterberg, Vincent Lannoo parle, mais ici par un humour omniprésent, de société, d’une idéologie, simplement d’une religion. Dire tout haut ce que beaucoup pensent tout bas n’est, on le sait, […]

Archives

Critique : Welcome to New York, beaucoup de communication pour trop d’acharnement

Publié le

Welcome to New York était attendu presque depuis l’annonce de son tournage par Abel Ferrara – et surtout les médias – alors que le monde était encore plongé en plein cœur de l’affaire DSK. Les dernières annonces, et surtout les polémiques, ne desservent pas le film et le retour de Gérard Depardieu suscite autant d’intérêt aux yeux de ses admirateurs comme de ses détracteurs. En bref, cette annonce à Cannes, finalement avortée pour une sortie officielle uniquement en VOD prend des allures de minutieuse stratégie de communication qui a su nous tenir en haleine jusqu’au dernier moment.     Fin de remise en contexte, entrons dans le vif du sujet. Ferrara prétend donc élucider à travers son film l’affaire DSK, c’est du moins ce que l’on comprend, son arme de […]