Archives

Critique : Black Coal, la fatalité d’un grand film

Publié le

Un long moment a beau séparer Black Coal de Train de Nuit (dernier film en date du réalisateur chinois), ce dernier annonçait d’ores et déjà un certain succès auprès de la gente critique. Si Diao Yi’nan ne s’attendait sûrement pas à voir débarquer ce drôle d’ours entre ses mains, il n’a pas hésité pour autant à prendre le temps de mettre au point une œuvre extrêmement aboutie, et lorsque chaque détail, chaque raccord, chaque plan est aussi travaillé, on se retrouve avec un film dont on ne peut nier la grandeur à défaut d’en être séduit. Ce travail de longue haleine n’inscrit pas seulement Black Coal dans le cercle des meilleurs films asiatiques de ce début de siècle, il marque aussi l’assimilation de l’héritage occidental par les nouveaux réalisateurs chinois. […]