Archives

Critique : Un pigeon …, la géométrie d’un absurde poème

Publié le

Après avoir parlé d’Amour fou puis Chemin de croix, il m’était inévitable d’écrire quelques lignes sur cette nouvelle peinture vivante signée Roy Andersson. Un pigeon seul sur une branche philosophait sur l’existence, décoré d’un Lion d’or à la Mostra de Venise, vient conclure la trilogie des vivants (également composée des Chansons du deuxième étage, puis, […]