Archives

Critique : Sarah préfère la course, je cours donc je suis

Publié le

Présenté aux côtés de Claire Denis ou encore Alain Guiraudie dans la sélection cannoise « Un Certain Regard » il y a maintenant un an, ce n’est qu’au printemps 2014 que le premier long-métrage de Chloé Robichaud voit l’ombre des salles françaises. Sarah Préfère La Course présente un peu ces « symptômes de premier film », à savoir cette dimension semi-autobiographique ajoutée à diverses obsessions formelles parfois maladroites. Mais l’obsession de Chloé Robichaud n’est peut-être pas juste celle d’une étudiante fraîchement diplômée, ce serait plutôt celle d’une jeune réalisatrice qui aurait trouvé son langage à elle, sa façon de montrer et transmettre des émotions propres à un personnage à la fois opaque et complexe. C’est bien ça qui est à l’origine d’une réelle efficacité dans ce film, des plans pré-dessinés au millimètre et une […]