Archives

Placard : Los Olvidados, l’innocence surréaliste

Publié le

Parmi les génies dont la notoriété, au sein de la culture cinéphilique, ne peut être remise en cause, Luis Buñuel fait partie de ceux qui laissent derrière eux une œuvre qui se distingue tant par sa diversité que sa totalité artistique. Comment ne pas faire d’un maître, celui qui a su mieux que personne prouver que le cinéma était capable de tout, à commencer par questionner les limites du réel ? Entre Simon du désert et Belle de jour, un remarquable fossé subsiste, mais un même gène et une inexprimable puissance nous rappellent que l’œuvre d’un véritable poète ne se résume pas en deux lignes. Los Olvidados unit à sa façon « les Buñuel » qui ont su nous surprendre autant que nous apprendre. Le film, bien que tourné en studio, respire le […]