Archives

Critique : Les Nuits blanches du facteur, regarder le néant en face…

Publié le

Récompensé d’un lion d’argent à la Mostra de Venise l’année dernière, Les Nuits blanches du facteur d’Andrei Kontchalovski est un film à la fois, déconcertant et lassant. Filmé autour du lac Kenozero dans l’inhospitalière région d’Arkhangelsk, « Les nuits blanches du facteur » est tourné essentiellement avec des acteurs non-professionnels jouant leur propre rôle, dans leur village isolé de la civilisation. Mais même devant, ce désert froid et vert, le véritable néant se trouve dans le scénario, jugé superflu jusqu’au montage, l’intérêt pour le récit s’en trouve très limité. Kontchalovski s’essaye ici à une forme de cinéma originale et très périlleuse, une sorte de cinéma du réel contrôlé. Les habitants étaient conscient d’être filmé, mais n’étaient vraisemblablement pas dirigés, ils devaient pour la plupart se contenter de « mimer » leur vie réelle. Ce […]