Archives

Critique : Pasolini, comment Ferrara évite-il le sujet

Publié le

Quelle mouche a donc piqué Abel Ferrara pour sortir consécutivement deux « biopics » profondément dénués de substance scénaristique ? Après Welcome to New York, le procès acharné voire inquisitoire de DSK, celui que l’on compte comme l’un des maîtres du cinéma américain principalement connu pour ses films noirs, à l’instar de Kings of New York sorti en 1990, s’attaque au dernier jour d’un monstre sacré du cinéma et de la littérature italienne : Pier Paolo Pasolini. Sur l’aspect technique, il n’y a pas grand chose à dire. Ni de bien, ni de mal, on retrouve les plans d’un réalisateur qui a de la bouteille, rien d’innovant et le film ne prétendait pas nous surprendre à ce sujet. On apprécie tout de même, l’œuvre d’un cinéaste qui a sa patte : la séquence […]

Archives

Critique : Welcome to New York, beaucoup de communication pour trop d’acharnement

Publié le

Welcome to New York était attendu presque depuis l’annonce de son tournage par Abel Ferrara – et surtout les médias – alors que le monde était encore plongé en plein cœur de l’affaire DSK. Les dernières annonces, et surtout les polémiques, ne desservent pas le film et le retour de Gérard Depardieu suscite autant d’intérêt aux yeux de ses admirateurs comme de ses détracteurs. En bref, cette annonce à Cannes, finalement avortée pour une sortie officielle uniquement en VOD prend des allures de minutieuse stratégie de communication qui a su nous tenir en haleine jusqu’au dernier moment.     Fin de remise en contexte, entrons dans le vif du sujet. Ferrara prétend donc élucider à travers son film l’affaire DSK, c’est du moins ce que l’on comprend, son arme de […]