Thèmes

Une année particulière

Fin 2013, lors d’une soirée à refaire le monde dans mon appartement pictavien, Alexis et moi amorcions l’idée d’un site qui parlerait de cinéma. Nous ne nous prenions pas trop au sérieux, repensant au blog peu reluisant que nous entretenions sans vraie conviction. Seulement voilà, une idée laissant place à une autre, l’image de ce site se forma sous nos yeux et nos paroles. On gribouilla quelques-unes d’entre elles dans un carnet que l’on jeta dans un sac, puis partîmes en trombe dans notre repère, le Zinc. On y retrouva les amis Ludo et Charlie, à qui l’on présenta le projet. C’est lors de cette soirée, enfumée, alcoolisée, que naquit nouvel écran.

Alexis s’est démené quasiment tout seul pour trouver des partenaires, afin de donner vie à l’idée d’un soir. Une idée qui nous restait, une idée qui n’en était déjà plus une, grâce à lui.

Avril 2014, le premier article paraît, de nombreux autres lui succèdent, de nouvelles têtes se joignent à nous. Le site tourne bien.

Le temps passe, les projets s’empilent, le temps manque, il est l’heure de marquer une pause qui durera une année. Durant celle-ci, Alexis me confia les clefs du site. On construisit ensemble le nouveau nouvel écran, qui fit son retour il y a maintenant un an et un mois.
L’équipe est plus petite, les articles moins nombreux, mais l’envie continue d’exister. Nous écrivons régulièrement. nouvel écran a changé, les visages restent les mêmes. En fait nouvel écran a évolué.

Mais voilà, Alexis n’est plus là. Cette boule d’énergie qu’était mon pote s’est éteinte. Quelque chose s’est cassé, le créateur est parti, il ne reste que nous. Je peine énormément à écrire, quel temps choisir ? Passé, présent, futur ? Les trois peut-être.

Comment faire vivre quelque chose qui ne cesse de nous remémorer la mort ? Peut-être en l’acceptant. Peut-être en regardant notre tristesse en face, en regardant notre fragilité face au cruel imprévu, face à l’espoir malsain qu’il frappera à la porte demain.
nouvel écran n’est qu’un magazine balbutiant, mais déjà chargé d’histoire. Une histoire aussi triste et hideuse qu’elle est belle et heureuse. Une histoire quoi. Tantôt une belle histoire, tantôt une sale histoire, mais une histoire qui ne fait que commencer.

Car oui, l’autre chose à accepter, c’est que nouvel écran existe. Du haut de ses 24 ans, Alexis nous a légué ce lieu de partage, à nous comme à vous. Grâce à sa persévérance, sa fougue, son envie, ses rêves, il a construit quelque chose qui continue de vivre, et qui le fait vivre d’une certaine manière.

C’est là l’objet de ce texte. Je ne veux pas vous faire pleurer, vous rendre mal à l’aise, je veux vous dire que nous faisons tout pour faire durer nouvel écran, pour le faire évoluer, pour vous surprendre, vous intéresser. Et ce travail, nous ne pourrons l’accomplir sans vous. Vous aimez nouvel écran ? Parlez-en autour de vous, parlez-nous, commentez nos articles, interagissez. L’objectif de nouvel écran depuis son état d’idée, c’est d’offrir une structure permettant l’échange. Je ne peux que vous inviter à vous joindre à nous pour faire vivre ce bel objet qui nous a été légué. Vous avez autant d’importance que nous dans l’évolution de ce site. Et c’est selon moi ce qui fait sa beauté et son intérêt.

Merci à vous tous pour vos soutiens suite à cet événement, merci à vous tous de nous suivre, de nous aider, de nous lire.

2017 fut une année particulière, une année charnière. 2018 marquera, je l’espère, un nouveau départ, plein d’objectifs, d’expériences, de nouveautés.

Bonne année à tous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *