Rédacteur - Théo Savary


Nancy Buirski présentait son documentaire By Sidney Lumet au Cannes Classics. Réalisé à partir d’une interview accordée peu de temps avant sa disparition par le cinéaste new-yorkais, son film montre un Lumet portant un regard sur sa vie et son œuvre avec humilité et humour. Une occasion jubilatoire de se promener dans sa filmographie géniale, libre, à la cohérence revendiquée. Nouvel Écran a rencontré Nancy Buirski. Son film est celui d’une passionnée, un hommage à un très très grand, parfois trop mésestimé par rapport à ses pairs de l’époque, qu’ils aient réalisé Mean Street ou The Godfather. Si le film ne prend pas beaucoup de risques, il a le mérite d’assumer son rôle de pourvoyeur d’un cinéma, d’une certaine vision. Puis bon, on ne rechignera jamais à voir et revoir un Pacino en flic hippie s’élevant contre l’injustice et la corruption (Serpico) , ou en preneur d’otage improvisé ( Un après-midi de chien).