Rédacteur - Léa Auger

Fatima de Philippe Faucon – Quinzaine des réalisateurs 2015

Présenté ce mercredi midi à la Quinzaine des Réalisateurs en présence de l’équipe du film, Fatima semble avoir plu aux spectateurs, et nous sommes également de cet avis.

Le film a été réalisé par Philippe Faucon, réalisateur d’origine marocaine qui a fait sensation en 2011 avec La Désintégration. Il revient cette année avec Fatima, qu’il considère comme le prolongement de La Désintégration, car il souhaitait aller plus loin dans l’exploration de la vie d’immigrés en France. Le cinéaste ne se réclame pas d’un discours politique avec ce film, mais voulait simplement donner une visibilité à un personnage vivant dans l’ombre.

Le film adopte une forme réaliste, presque intimiste, de manière à être au plus près des personnages. Cette esthétique réaliste est accentuée par l’interprétation brillante de Soria Zeroual, actrice novice qui signe son premier film. Comme le dit Fatima Elayoubi, auteure du roman duquel est adapté le film, le titre Fatima est remplie de sens, mais fait avant tout référence à la première femme, Fatima, qui vivait dans l’ombre de Muhammad. Il s’agit de mettre en avant cette femme longtemps oubliée, sans en faire une héroïne ou une martyre, mais en la montrant telle qu’elle est dans son quotidien. Le film met en avant des réalités sociales très actuelles, qui révèlent toutes un manque de considération à l’égard des personnes immigrés. Malgré la volonté de faire un film portrait autour de ce personnage de femme, le film est politique et dénonce un manque de moyens pour la bonne intégration des étrangers en France, car ils sont encore dans une position où ils doivent se contenter d’une place (faute de moyens et de savoir). Le film axe également sa narration sur les deux filles de Fatima, Nesrine et Souad, offrant ainsi un point de vue multigénérationnel qui donne des clés pour comprendre où se joue la difficulté pour ces familles aujourd’hui.

fatima portrait dune femme de lombre 1 Critique : Fatima, portrait dune femme de lombre

Actuel et engagé, accessible et émouvant, Fatima a toutes ses chances à la Quinzaine des Réalisateurs.