Rédacteur - Aldéric Doyen

Entre génocide et épopée, on ne sait pas trop où l’on se trouve.

Film présenté lors du 25° festival du film d’histoire de Pessac près de Bordeaux. 

Nous sommes dans la Turquie du début du siècle au moment du Génocide arménien. Nazaret, un Chrétien arménien se retrouve prisonnier par les Turcs. Il est arraché à sa famille et devient alors un esclave contraint aux travaux forcés, servant un peuple qui massacre sa culture. Après quelques temps de déambulation, Nazaret fini par retrouver la paix au dur prix d’une famille disparue et d’une voix perdue. C’est alors qu’il rencontre son ancien apprenti qui lui dit que ses deux filles sont encore en vie. Il se lance alors à leur recherche, muni d’une détermination infaillible. Parcourant les terres et les Océans, il ne cesse de croire que ses filles sont en vie. Ce désir le mène à  vivre des aventures plutôt insolites.

Entre film qui relate l’histoire du génocide arménien et l’épopée d’un personnage touchant, on ne sait pas vraiment par quel bout il faut prendre ce film. Quelle portée a voulu donner le réalisateur d’origine turque, Fatih Akın, cent ans après ce génocide?

the cut stills 50 156  GMB1388 1024x682 Critique : The Cut, film dhistoire ou épopée fantastique ?

L’horreur du génocide y est représentée, mais on ne ressent pas l’immensité du massacre. Cette sensation vient du fait que l’on suit l’histoire d’un personnage unique. Il se trouve une raison de vivre après avoir tout perdu, il se bat et c’est plutôt beau. Mais la réflexion sur le génocide n’y est pas forte, on sent une certaine retenue. Dans Courrier International on retrouve un mot du réalisateur:

« la Turquie est mûre pour ce film. Je dis à ceux qui ont peur : ce n’est qu’un film. »

On ne sait que dire sur la portée réelle de ce film. On ressent une retenue et une pauvreté dans l’engagement de l’interprétation du génocide arménien. Cela reste un film intéressant qui mérite d’être vu surtout si vous aimez les films de Fatih Akın (De l’autre côté en 2007 & Soul Kitchen en 2009) .

the cut film dhistoire ou epopee fantastique Critique : The Cut, film dhistoire ou épopée fantastique ?

À noter que Tahar Rahim (un prophète 2009 et les hommes libre 2011) se prête assez bien au jeu du personnage. Il faut nous attendre à voir de plus en plus cet acteur qui sait faire parler de lui.