Rédacteur - Maurine Attouche

Sans avoir aucune idée de ce qu’est le film que l’on s’apprête à voir, sans rien savoir de l’œuvre complète de son réalisateur, le britannique Toa Fraser, on passera aisément les premières minutes du film dans un état d’attente, résolu à savoir si, oui ou non, Giselle est un ballet filmé et rien de plus.

Sans surprise, la réponse est non, loin de là.
Si Giselle quitte, certes, très peu la scène et les coulisses, il ne se résume étrangement pas à la simple diffusion particulièrement soignée d’un ballet romantique

Ponctué d’interludes floutant les frontières entre fiction et réalité, le film ne tiendrait pas la route sans ses véritables joyaux esthétiques qui sont sûrement ses plus grands atouts.

giselle toa fraser 1 Critique : Non, Giselle nest pas seulement un ballet filmé

Pourquoi, alors, aller voir Giselle de Toa Fraser et non sa production scénique à l’Opéra ?

Parce que, tout aussi gracieuse que Gillian Murphy, actrice principale et soliste de L’American Ballet Company, la caméra, omniprésente, bouge au rythme de la musique d’Adolphe Adam, emportant le spectateur avec elle sur scène. Nous offrant un rapport aux danseurs inédit, plus proche que jamais.