Rédacteur - Alexis Pommier

Le Paris International Fantastic Film Festival s’est terminé hier dans une ambiance à l’égal de toute son édition, c’est-à-dire agréable, réunissant les cinéphiles, passionnés de films d’horreur cultes, de SF, de culture geek, etc. Il ressort d’ailleurs, après ces six jours de festival, que malgré le détachement global du cinéma français pour le film de genre, longs métrages comme courts métrages ont, grâce au PIFFF et aux réalisateurs, de belles années devant eux.

Le PIFFF c’était l’occasion de redécouvrir de grands classiques comme L’Invasion des profanateurs de Philip Kaufman ou encore le très culte Blob de Chuck Russell mais aussi de découvrir les nouveaux talents à travers la compétition longs métrages et courts métrages ou encore les séances hors-compétion. Précédent la projection du film de clôture, une cérémonie annonça donc les différents vainqueur de la compétition.

Le lauréat de l’Oeil d’Or dans la catégorie longs métrages internationaux est Spring de Justin Benson et Aaron Moorhead, un duo touche-à-tout et polyvalent (scénaristes, réalisateurs, producteurs, cadreurs, monteurs…) qui s’était déjà fait remarquer pour Resolution en 2012, un thriller d’horreur qui remporta notamment quatre prix au très reconnu Toronto After Dark Film Festival. 

Également pour l’Oeil d’Or mais cette fois dans la catégorie courts métrages internationaux, l’incroyable The Boy with a Camera for a Face de Spencer Brown, un conte à première vue comique et complètement dingue qui s’avère au bout de quelques minutes être chargé d’une grande réflexion sur notre rapport à l’image et aux médias.

Chez les français c’est Rémy Rondeau qui remporte l’Oeil d’Or avec son court métrage Puzzle, une sorte de film angoissant reprenant parfaitement les codes du genre qui tente tout de même à nous proposer quelque chose de plus innovant. Le film remporte également le Prix du Jury présidé par Céline Tran.

Le Jury a également accordé une mention spéciale au film Shadow de Lorenzo Recio, qui pour sa part remporte le Prix Ciné + Frisson dans la catégorie court métrage qui assure l’achat et la diffusion du film sur la chaîne. Le long métrage primé par Ciné + Frisson est Alleluia de Fabrice De Welz, film français, dont le réalisateur avait en 2005 raflé trois prix au Festival du Film Fantastique de Gérardmer avec Calvaire.

palmares pifff le genre a de belles annees devant lui 1 Palmarès : PIFFF, le genre a de belles années devant lui

La soirée s’est terminée avec Tusk, thriller psychologique et complètement What the fuck de Kévin Smith dont une critique paraîtra prochainement sur Nouvel Écran.