Rédacteur - Olivia Schmoll

Clap de fin pour la 71e édition de la Mostra del Cinema de Venise, qui s’est tenue du 27 août au 6 septembre 2014 sur le Lido.

Le Lion d’or, récompense ultime du festival de Venise, revient au Suédois Roy Andersson pour « A Pigeon Sat on a Branch Reflecting on Existence » (Un pigeon assis sur une branche réfléchissant à l’existence). Une réflexion sur la condition humaine, sur l’absurdité et le sens de la vie.

actualite 71eme mostra de venise les pronostics dejoues 1 Actualité : 71ème Mostra de Venise, les pronostics déjoués

Un palmarès inattendu

Dans la Sala Grande, le jury, présidé par le compositeur français Alexandre Desplat, a ensuite récompensé le Russe Andreï Konchalovsky pour le drame « The Postman’s White Nights » (Les Nuits blanches du postier). Le Grand Prix du jury a été attribué au documentaire de Joshua Oppenheimer, « The Look of silence », deuxième volet du travail de documentation du réalisateur américain sur les massacres perpétrés contre les communistes en Indonésie, en 1965. Dans ce long-métrage, il s’attache cette fois à raconter l’histoire du point de vue des victimes. Le premier chapitre, « The Act of Killing », était consacré aux bourreaux qui ont commis ces exactions et à la façon dont ils se sont maintenus au pouvoir jusqu’à aujourd’hui. « The Look of silence » faisait partie des grands favoris, il avait été unanimement applaudi par la critique. « Hungry Hearts », de Saverio Costanzo voit ses deux acteurs principaux récompensés : la Coupe Volpi, le prix de la meilleure interprétation féminine, est décernée l’Italienne Alba Rohrwacher et celui de la meilleure interprétation masculine revient à l’Américain Adam Driver.

actualite 71eme mostra de venise les pronostics dejoues 2 Actualité : 71ème Mostra de Venise, les pronostics déjoués

Les oubliés

Grande déception, le film d’ouverture « Birdman », du mexicain Alejandro González Iñárritu. Favori du public, il avait accumulé les critiques positives de la part des professionnels. Il rentre finalement bredouille. Le réalisateur, les acteurs Michael Keaton, Emma Stone et Edward Norton avaient fait le déplacement pour le défendre.

D’autres films, parmi les plus attendus, ont été ignorés : Manglehorn, de David Gordon Green, avec Al Pacino, présent à Venise. Il y dévoilait deux films cette année, dont le long-métrage, “The Humbling”, de Barry Levinson, hors compétition. « The Cut », de Fatih Akin sur le génocide arménien avec Tahar Rahim a été largement descendu par les critiques de cinéma. Traitant de la crise immobilière, « 99 Homes » de Ramin Bahrani avec les excellents Andrew Garfield et Michael Shannon avait, au contraire, réjoui la critique. Le film, au titre éponyme, sur les dernières années de la vie de l’écrivain et cinéaste Pier Paolo Pasolini, de l’Américain Abel Ferrara n’avait que moyennement séduit les spectateurs. Pasolini est interprété par Willem Dafoe, grand habitué du festival de Venise.

actualite 71eme mostra de venise les pronostics dejoues 3 Actualité : 71ème Mostra de Venise, les pronostics déjouésLes avis étaient plus contrastés pour les films français « La Rançon de la gloire », de Xavier Beauvois et « 3 coeurs », de Benoît Jacquot. Benoît Poelvoorde, acteur principal de ces deux films n’est pas venu à Venise, tout comme Roschdy Zem, autre personnage clef de « La Rançon de la Gloire ». Le casting féminin de « 3 coeurs » était au complet avec Catherine Deneuve et sa fille Chiara Mastroianni et Charlotte Gainsbourg.

Le jury, composé de l’acteur anglais Tim Roth, de l’acteur et réalisateur italien Carlo Verdone, de la scénariste américaine Jhumpa Lahiri, de la réalisatrice autrichienne Jessica Hausner, de la réalisatrice palestienne Elia Suleiman, de la costumière Sandy Powell, du réalisateur allemand Philip Gröning et de l’actrice et réalisatrice chinoise Joan Chen, présidé par le Français Alexandre Desplat, a donc déjoué tous les pronostics.

actualite 71eme mostra de venise les pronostics dejoues 4 Actualité : 71ème Mostra de Venise, les pronostics déjoués

En dehors des tapis rouges et des dîners officiels, on a pu croiser en soirée, dans les bars des hôtels huppés de Venise : Paul Wesley, Andrew Garfield et Emma Stone, Michael Shannon, Owen Wilson, Uma Thurman, Al Pacino, Kirsten Dunst, Tahar Rahim ou encore Jude Law.

La Mostra de Venise, plus vieux festival de cinéma du monde, est moins couvert par les médias internationaux. Elle doit toujours lutter pour se faire une place face aux autres festivals internationaux qui le suivent de près dans l’agenda, comme ceux Deauville (du 5 au 14 septembre) et de Toronto (du 4 au 14 septembre).

 

Palmarès de la compétition officielle du festival de Venise 2014 :

Lion d’or du meilleur film : « A Pigeon Sat on a Branch Reflecting on Existence » (Un pigeon assis sur une branche réfléchissant à l’existence) de Roy Andersson (Suède)

Lion d’argent de la meilleure mise en scène : Andreï Konchalovsky pour « The Postman’s White Nights » (Russie)

Grand Prix du jury : « The Look of Silence », documentaire de Joshua Oppenheimer (Danemark, Indonésie)

Prix spécial du jury : « Sivas » de Kaan Mujdeci (Turquie)

Coupe Volpi de la meilleure interprétation masculine : Adam Driver pour « Hungry Hearts », de Saverio Costanzo

Coupe Volpi de la meilleure interprétation féminine : Alba Rohrwacher, pour « Hungry Hearts » de Saverio Costanzo

Prix du meilleur scénario : Rakhshan Bani-Etemad et Farid Mostafavi pour « Tales » (Iran)

Prix Marcello Mastroianni à un jeune acteur : Romain Paul dans « Le dernier coup de marteau » d’Alix Delaporte