Rédacteur - Nicolas Bussereau

Ce petit film d’environ quatre minutes transpose dans notre monde occidental, et plus particulièrement français, un problème émanant d’ailleurs, un problème que l’on ne côtoie pas, celui du mariage forcé. C’est l’atout majeur de ce court-métrage signé Lisa Azuelos, tout est dans les quelques lignes qui construisent le générique final : « 14 millions de cris par ans, personne pour les entendre, les petites filles ne sont pas des femmes ».

C’est peut-être là le signe d’une faiblesse du court-métrage, c’est-à-dire son aspect trop didactique, trop frontal. Le manque de subtilité du message perd peu à peu la force du propos visé, d’autant plus qu’il a été réalisé dans le cadre de la journée de la femme, ce qui a malheureusement tendance à le rendre simplement ponctuel.

En l’état, et c’est pour cette raison qu’il faut en parler, sa simplicité fait sa force, l’impact de l’émotion, d’une courte durée nous parvient malgré cela sans soucis.

14 millions de cris le court metrage choc contre le mariage force 2 Vidéo : 14 millions de cris,le court métrage choc contre le mariage forcé